Sortie le 4 mai 2018


Roman


Nina est sourde. Sullivan est acteur. Ils se rencontrent à la faveur du tournage d’un long-métrage historique sur les sourds. C’est le coup de foudre. Comme au cinéma. Mais, à l’image des films français en salle, leur amour supportera-t-il de n’être pas sous-titré ?

 

« De Paris à Hollywood, d'Italie en Inde, de la fiction à la grande Histoire, les voix de Nina Keps et de Sullivan Juhel alternent pour montrer la difficulté de s’aimer dans une société qui refuse la différence. »

 

VOSTFR (Version Originale Sous-Titrée Français)premier roman d'Élodie Torrente aborde avec humour, dans un style vif et limpide, un sujet méconnu du grand public qui n'a jamais été traité en littérature.

 

NDB Éditions 

226 pages

Format 15 x 21 cm

ISBN : 979-10-97513-04-7

 

Prix : 19,00 €

 

En vente dès le 4 mai :

- à la librairie l'Acacia à Paris - 33 bd du Temple - 75003 PARIS - Tél. : 01 48 04 76 52

- la librairie La 23e Marche - rue du général de Gaulle - 95430 AUVERS-SUR-OISE- Tél. : 01 30 36 82 77

- la librairie Au fil des mots - 4, rue André le Bourblanc- 78590 NOISY-LE-ROI 

- sur le site de la Griffe Noire 

- sur le site de l'éditeur

- à la FNAC

- sur Amazon

 

En commande dans toutes les librairies

Trouvez la librairie la plus proche de chez vous sur leslibraires.fr

 

 

 


Lire les extraits des deux premiers chapitres


Avis de la librairie La 23e Marche, 95430 Auvers-sur-Oise
Avis de la librairie La 23e Marche, 95430 Auvers-sur-Oise

Vous l'avez lu ? Vos commentaires à déposer ici

Commentaires: 4
  • #4

    Jean-Paul dos Santos Guerreiro (lundi, 27 août 2018 22:46)

    Bonjour à toutes et à tous…

    Petit “break“ dans mes lectures "POLARS" qui ces derniers temps prennent beaucoup de place !
    Ce n'est pas de ma faute si nous avons de très bons auteurs en France…

    Mais j'ai une petite envie, les vacances peut-être, de passer à quelques romans qui étaient en attentes depuis un moment en espérant qu'ils vous plairont tout autant.

    Ce récit aborde une thématique importante, sur laquelle nous devrions tous nous pencher pour y réfléchir : la surdité.

    Lors de la sortie du film « La famille Bélier » j'avais été très surpris que seule les parties signées avaient été sous-titré, pour que les entendants comprennent. Pourquoi ?
    L'idée du film était excellente. Enfin un film qui faisait un réel lien entre entendants, mal entendants et sourds.
    Pourquoi ne pas avoir sous-titré le film complet pour aller jusqu'au bout de la démarche ?
    C'est dommage…

    J'ai eu la chance de rencontrer Élodie il y a quelques semaines avec laquelle j'ai pu discuter longuement de son roman et de plein d'autres choses. (qui ne vous regardes pas petits coquins !!!)
    J'appréhendais un peu son roman car connaissant le sujet et l'implication directe d'Élodie, j'avais peur que cela soit dur émotionnellement.
    Mais le roman est parfaitement construit et très frais, mais malgré les réalités de l’histoire j'ai conservé le sourire durant une bonne partie de la lecture, car c'est avec beaucoup d'humour qu'Élodie évoque ce sujet peu connu et encore tabou en France qui est celui du handicap des sourds et malentendants. Handicap peu considéré et méconnu car, silencieux et invisible.

    Je suis entré dans un monde méconnu où le bruit n'existe pas. Les dialogues, la musique, un avion qui traverse le ciel, les oiseaux qui chantent… La difficulté qu'ont nos amis, familles ou proches à s'intégrer dans un monde très peu adapté à leurs quotidiens…
    La sensibilité d'Élodie en fait une très belle histoire. Une histoire où les difficultés sont constantes, c'est vrai, mais aussi une très belle histoire d'amitié une histoire d'amour qui loin d'être linéaire met en place des chassé-croisés plein de suspenses jusqu'à une très belle fin

    Merci Élodie pour ce très bon moment de lecture.
    Un premier roman très prometteur, à suivre… à lire, à relire et à offrir.
    ...

    Extrait :
    “Je m'appelle Nina. J'ai vingt-deux ans. Je déteste qu'on me prenne pour une anglaise, une russe ou je-ne-sais-quoi et, par-dessus tout, qu'on ne me comprenne pas. Lorsque c'est le cas, j'ignore la personne. L'équilibre rétabli, la frustration est partagée. Je suis comme ça. J'aime redresser les torts et surtout les tordus.
    Je vis à Paris, dans le XIIIe arrondissement, place Jeanne d'Arc, au numéro 10, métro Nationale, ligne 6. Ça fait plan de métro cette description, mais j'aime la précision des lieux.“

  • #3

    Adeline (jeudi, 26 juillet 2018 13:18)

    Pour tous ceux qui peuvent être intéressé par langues des signes .
    Je vous recommande le livre d’Elodie.
    Son écriture est fluide , jeune à tel point que les pages se tournent d’elles-mêmes.
    Il n’y a que la passion qui nous donne des ailes , après lecture , une envie irrésistible d’en savoir plus sur Laurent Clerc, l’abbé Sicard ou encore Ferdinand Berthier .
    Le combat de Nina , qui nous montre que malgré les difficultés , il faut essayer essayer encore jusqu’à obtenir ce que l’on désire .
    La puissance de l’amour qui nous montre que nous pouvons nous tromper , mais que le pardon existe .
    Un très beau livre
    Merci Élodie Torrente!

  • #2

    Renzo (jeudi, 12 juillet 2018 15:59)

    J'ai beaucoup aimé ce roman très bien construit avec son équilibre entre amour passion et légèreté. J'aimerais bien le voir traduit et publié en Italie...
    Merci Elodie pour ces belles pages !

  • #1

    DIONNET Elyette (vendredi, 29 juin 2018 10:59)

    Elodie,

    Ce roman m'a beaucoup touchée, par le sujet qu'on n'aborde pas assez souvent, par vos mots, votre façon d'écrire si fluide,si synthétique.La surdité y traitée avec humour, sensibilité et passion par le personnage de Nina, jeune sourde coupée du monde des voix humaines , ces entendants...
    Son parcours pour se faire "entendre" est difficile surtout sa passion qui est de devenir actrice de cinéma. Sa grande déception de voir combien les films ne sont pas sous-titrés et ne font apparaître les sourds que comme des curiosités destinés essentiellement aux "entendants".
    Je n'ai pu m'empêcher de penser au livre d'Emmanuelle Laborit "Le cri de la mouette" et ce film des années 1980 "Les enfants du silence". VOSTFR ajoute toute l'histoire de la surdité méconnue de tous: la façon dont étaient traités les sourds, les expériences que l'on faisait sur eux, les premiers enseignants et apprentis. Ceci est nouveau et présenté avec beaucoup d'originalité.
    Cela mériterait un vrai scénario porté à l'écran.
    Bravo !


Avis des lecteurs reçus par courriel ou lus sur les réseaux sociaux


Lundi 24 septembre 2018

Bonsoir Élodie,

J’ai terminé hier votre ouvrage... en retard sur ce que j’avais imaginé...

Je l’ai dévoré et je voulais vous féliciter ! J’ai adoré les personnages, le réalisme des situations même si le rêve est présent. J’aime les interactions entre ces personnages : tout se combine à merveille.

Mille bravos !

Claudine

Vendredi 31 août 2018

Bonjour les amis lecteurs-auteurs. 

J'ai terminé le livre d'Elodie Élodie Torrente et je dois vous dire que j'ai aimé cette histoire d'amour peu ordinaire . 

Lors d'un casting pour le tournage d'un film sur le monde des sourds , Nina , jeune femme sourde , tombe amoureuse de Sullivan , jeune acteur séduisant , ayant beaucoup de succès . 

Leur histoire d'amour ne sera pas simple du fait de son handicap . 

Elle fera face à bien des incertitudes , mais c'est une battante ……….. 

Ce roman nous fait découvrir le monde des sourds , il est écrit avec sensibilité et humour . Les personnages sont attachants . 

C'est un livre à mettre entre toutes les mains . 

Merci  Élodie Torrente pour ce beau moment de lecture qui m'a ému, amusé par moment.

Marie Lou

Jeudi 16 août 2018

Bonjour chère Élodie, 

J’ai enfin lu ton roman! J’ai tardé à débuter ma lecture mais une fois amorcée, je n’ai plus pu l’arrêter. Ce fut un véritable plaisir de te lire et d’accompagner tes personnages dans leur(s) aventure(s)! Je me suis sincèrement régalée d’autant plus d’ailleurs qu’en règle générale les histoires d’amour ne retiennent pas mon attention à l’heure de choisir un livre. 

Tu m’avais invitée à partager mes impressions de lecture avec toi alors voici très humblement quelques commentaires.

J’ai énormément apprécié de découvrir ton style dynamique, pointu et incisif. Tes personnages me sont apparus « humanisés » par leur failles, leurs forces et leurs particularités qui me les ont rendu attachants et réalistes; Les voir « merder » permet de s’identifier à eux plus facilement .

J’ai particulièrement aimé changer de point de vue de narration. C’est non seulement atypique mais ça densifie la lecture et la rend plus captivante en plus de permettre de mieux appréhender la psychologie des personnages. 

Le meilleur reste d’avoir pu découvrir l’univers totalement inconnu des Sourds et du monde tel qu’ils le perçoivent. Je me suis surprise à m’imaginer les scènes en essayant de tenir  compte des conditions de perception propre à Nina : Une gageure finalement! Ce roman ouvre l’esprit, merci pour cela. 

Il n’y a qu’une chose qui m’ait laissée perplexe. L’action s’accélère trop en fin de narration à mon goût. L’essentiel du roman suit un rythme qui permet de bien cerner les contours de l’intrigue et des personnages. Les événements s’enchaînent dans un temporalité équilibrée et, tout à coup, les années se mettent à défiler en accéléré avec tout d’abord l’introduction du personnage de Lucas dont la psychologie est donnée plus que présentée. Un peu comme si la pellicule du film s’emballait et accélérait de plus en plus jusqu’à la fin sans nous laisser le temps de savourer les scènes et le déroulement de l’histoire dans leurs plénitudes.

Peut-être que m’étant attachée aux personnages, j’aurais aimé profiter d’eux plus encore, dans une version in extenso?!

C’est bien là l’unique remarque que je puisse formuler!

 J’ai vraiment été enthousiasmée par ton roman que je recommande autour de moi. Je l’ai lu très rapidement, avidement et délicieusement! 

Amanda

Vendredi 20 juillet 2018

Chère Élodie,

Je viens de terminer la lecture de ton premier roman — j'espère qu'il y en aura d'autres —, et c’est peu de dire qu'il m'a enthousiasmé, au point de corner des pages pour retrouver plus facilement les passages qui me semblaient, c’est un raccourci, "top de top". 

Un, parce que j'y ai appris plein de choses ; deux, parce qu'il y a de très beaux passages, à commencer par le début qui rend si attachant le personnage de Nina, l’évocation, tout en finesse, très belle, de la première nuit d’amour entre Nina et Gaspard Ulliel (c’est sous ses traits que je me suis représenté Sullivan), les échanges de SMS pp. 144-145, une phrase comme "Chaque jour, je gagnais une minute supplémentaire de vie, une minute qui n’était pas dédiée à son souvenir mais à mon avenir"... Et puis, ces balades dans Paris, à Marseille, je revois les lieux, ressens le gris, le soleil… 

Je me suis surpris à me dire à plusieurs reprises que, scénarisé, ton roman, déjà bien découpé, pourrait faire un excellent film ou téléfilm comme il y en a eu un sur l'abbé de l'Épée voici quelques années, avec Michel Aumont dans le rôle.

Jean-Luc

Jeudi 5 juillet 2018

Bravo Elodie, ton livre est super. Très belle histoire, j'ai passé de très bons moments de lecture.

Joséphine Bombace

Vendredi 22 juin 2018

Je viens de lire "VOSTFR", le roman d'Élodie TORRENTE, édité chez NDB Éditions. Écrit d'une plume alerte, souvent malicieuse, parfois émouvante, "VOSTFR" nous offre un très agréable et original moment de lecture. De plus, ce livre permet de mieux comprendre toute la richesse qui découle de la différence...

Marie Lacroix

Vendredi 15 juin 2018

"Madame Torrente, 

J' ai commencé votre livre peu après l'avoir eu. Je l'ai lu assez rapidement. Je l'aurais lu d'une traite si j'avais pu.

C'est vous dire s'il m'a plu!
Non, vous n'avez pas dénaturé l'histoire des sourds. Vous l'avez rendue au contraire actuelle et vivante. Cette partie de l'histoire est peu connue du grand public et j'ai moi même appris plusieurs choses sur ce personnage.
J'ai trouvé que cela s'intégrait parfaitement dans votre histoire, captivante.
On sent immédiatement que ce monde ne vous est pas inconnu, et vous pointez plus d'une chose réelle et importante.
Merci beaucoup pour ce roman."
Véronique Magy, Institut National du Jeune Sourd, Paris

Lundi 4 juin 2018

Ma main droite vient se poser sur mon menton et repart en avant, comme si je voulais mimer une longue barbe. Cela signifie bonjour en langue des signes. Vous dire bonjour, c’est la moindre des choses avant de vous dire que j’ai dévoré le roman d’Elodie Torrente (signe : prendre un livre, le mettre dans la bouche et bien mastiquer). Une histoire d’amour en gestes de Nina, une apprentie-actrice sourde, qui rencontre un jour THE acteur, Sullivan Juhel, à l’occasion de la réalisation d’un film retraçant l’histoire de Laurent Clerc, le jeune sourd français qui introduira la langue des signes aux Etats-Unis. J’ai été pris dans l’histoire d’amour et de désamour, dans le rythme, qui ne fléchit à aucun moment. Il y a de l’humour comme je l’aime, et un message, comme je l’aime aussi. Celui de la différence qui, dans les mains de Nina qui s’agitent, devient une force, une grande force, et une beauté, car ce sont bien nos différences qui nous rendent uniques et le fait d’être unique qui nous rend beaux. Rien de mieux que de lire ce roman dans le silence, pour laisser les personnages exploser et leurs couleurs jaillir. Bravo ! Je dis bravo. Enfin, je signe bravo ! en agitant mes deux mains comme les marionnettes de la comptine pour enfants…

Romain Puértolas, romancier

Vendredi 1er juin 2018

"VOSTFR, titre mystérieux pour ceux qui ne sont pas familiers de l’univers cinématographique. Mais connaissant un peu l’auteure et le sujet de son premier roman, je me suis précipitée. Les toutes premières pages nous font entrer lentement, comme avec précaution, dans la vie de Nina. On en apprend beaucoup sur les coulisses du cinéma et sur les arcanes de la surdité, invisible et méconnue. Puis le rythme s’accélère, les rebondissements sont nombreux. On frémit, on espère, on tempête, on enrage. Cette histoire d’amour va-t-elle surmonter les malentendus, la défiance, les loupés ? Pour le savoir, j’ai dévoré le livre en moins d’un week-end !"

Claire de Firmas

Lundi 28 mai 2018

"Un roman très original et captivant. Il entrelace habilement deux thèmes. Le combat des sourds pour être intégrés à la société et notamment avoir accès au cinéma français (pour l'instant pas sous-titré pour eux) d'où le titre. Mais aussi le parcours d'une femme pour son autonomie et son droit à aimer à jouir comme bon lui semble. Impossible de lâcher le livre avant la fin ! A lire absolument !"

Hélène P.

Dimanche 13 mai 2018

"Un joli roman, mais pas que ….. Dès les premières pages, nous rentrons dans le monde sans bruit et parfois isolé des sourds, handicap peu considéré et méconnu car somme tout, silencieux, invisible. Au fil des pages, Elodie Torrente nous distille un petit cours d’histoire, ludique plutôt que magistrale, sur cette communauté de sourds, sur ceux qui ont essayé de les aider, et ceux qui en ont profité, abusé. Les personnages principaux sont très attachants, adorables, on tourne les pages de plus en plus vite pour savoir la suite de leur histoire. Une histoire bien ficelé, un livre drôle, poignant, à lire, à relire et à offrir. "

Rita H.

Mardi 8 mai 2018 

"Chère Elodie

Bravo pour ce 1er roman que je viens juste de terminer. J'ai beaucoup apprécié le rythme de l'écriture, sa vivacité, l'alternance des points de vue, la grande humanité des personnages auxquels ns pouvons nous identifier, entendants ou pas. Je referme le livre en ayant cette impression de sortir d'une séance de cinéma ! L'écriture est en effet très cinématographique, j'imagine bien tous les plans séquences ! !! 

Et ce combat pour avoir au quotidien toutes les versions sous titrées ! ! Il y a encore des progrès à faire . Ça avance mais à petits pas . Ce n'est pas encore présent ds toutes les salles , malheureusement. 

Ce récit m'a vraiment touché par la sincérité des sentiments des personnages notamment Nina au caractère très entier , courageuse , spontanée et aimant la vie à 1000 à l'heure ! Une belle personne. 

Encore merci pour ce moment de lecture.

Amicalement 

Florence"

Samedi 5 mai 2018

" J’ai adoré VOSTFR, vraiment. C’est une belle histoire d’amour mêlée à un monde méconnue, celui des sourds. J’ai trouvé ça génial."

Olivier

Samedi 5 mai 2018

"Galop d'essai réussi pour Élodie Torrente qui signe avec VOSTFR (NDB éd.) un premier roman emballant. On aime, on rit, on larme, on apprend, on se révolte avec Nina qui est sourde. Un livre intelligent et sensible comme son sujet. " Frédérique-Sophie BRAIZE, romancière.


Retrouvez tous les avis et donnez le vôtre sur : 

- Babelio

- Amazon

- Lecteurs.com