Toutes les familles heureuses de Hervé Le Tellier


Editions JC LATTÈS - Le Masque - Août 2017


Le genre : Roman  autobiographique


Le mot de l'auteur présenté par l'éditeur

« Je n’ai pas été un enfant malheureux, ni privé, ni battu, ni abusé. Mais très jeune, j’ai compris que quelque chose n’allait pas, très tôt j’ai voulu partir, et d’ailleurs très tôt je suis parti.

Mon père, mon beau-père sont morts, ma mère est folle. Ils ne liront pas ce livre, et je me sens le droit de l’écrire enfin. Cette étrange famille, j’espère la raconter sans colère, la décrire sans me plaindre, je voudrais même en faire rire, sans regrets. Les enfants n’ont parfois que le choix de la fuite, et doivent souvent à leur évasion, au risque de la fragilité, d’aimer plus encore la vie.  »

H.L.T.


Le piège de verre de Eric FOUASSIER
Cliquez sur l'image pour découvrir le roman

Ce que j'en ai pensé :

 

Ma note : 5/5

 

Il y a de mauvais livres, de bons livres, de très bons livres et puis les autres, ceux qui vous restent en tête, au cœur, en vous parce qu'ils touchent une corde sensible, une émotion profonde, une colère sourde, une histoire personnelle. Toutes les familles heureuses par Hervé Le Tellier est de ceux-là.  

 

D'aucuns penseront certainement que j'encense ce roman aux accents autobiographiques parce que l'auteur a accepté de présider en 2019 le prix de la nouvelle humoristique que j'organise pour mon association. Ils seraient en droit, en effet, de le penser. Et pourtant, ils se tromperaient. Car si, je suis fière (on le serait à moins) et heureuse d’accueillir cet Oulipiste de renom (pour une amoureuse de l'Oulipo, l'inverse serait inconvenant), ce grand prix de l'humour noir, ce jongleur de mots, ce nouvelliste émérite, ce romancier cinglant, non, je ne suis pas du genre à lécher les fesses du premier auteur connu venu, surtout si son bouquin ne m'a pas plu.

 

Là, avec Toutes les familles heureuses, dévoré le temps d'un aller-retour en train pour un enterrement d'un membre de ma famille (le hasard n'existe pas, quand on vous le dit ! ), j'ai non seulement apprécié une écriture sans fioriture et pourtant imagée comme je les adore, mais aussi, compris qu'entre lui et moi, le chemin ne fait que commencer.

 

Le mensonge, les faux-semblants, l'amour à tout prix même quand on ne les aime pas, ceux qui nous ont engendrés, de près ou de loin, cette lente progression vers le verdict imparable, évident, oui, tout cela me ressemble. Et ressemble certainement à la plupart d'entre nous, à quelques détails près. Il ne me tarde maintenant qu'à en lire d'autres et notamment ses recueils de nouvelles qui, à mon avis, valent tout autant le détour. Puis à recevoir ce grand écrivain, ce "Papou" de France Culture qui a le cœur au bout du stylo, l'humour noir en tête de page. 

 

À lire. Absolument ! 

 

Elodie Torrente 


Retrouvez d'autres critiques sur Amazon et Babelio.