Le Guide des âmes perdues (Le mur mitoyen) de Catherine LEROUX

DENOËL 2014


Le genre : ROMAN


Le mot de l'éditeur

 

Quelle est notre vraie famille? Est-il possible de la choisir? À travers le destin de quatre duos, Catherine Leroux interroge la naissance de l'amour et de l'amitié. 


Un après-midi dans le sud des États-Unis, deux fillettes se promènent le long d'une voie de chemin de fer.  Dans leur maison au nord de l'Atlantique, Madeleine et son fils découvrent, à l'occasion d'un examen médical, qu'ils constituent un cas scientifique exceptionnel.  Non loin de là, Ariel et Marie forment un couple très uni. Ils évoluent dans un milieu politique féroce où la révélation de leurs origines va bouleverser leur vie.  Sur la côte californienne secouée par les séismes, Simon et Carmen apprennent l'identité de leur père. Ils comprennent alors que la vérité est parfois plus douloureuse que le mensonge.  Entre ces personnages, l'auteur dessine une cloison fine qui tantôt sépare, tantôt unit, estompant les frontières entre les secrets, la vérité et l'inouï. Inspiré de cas réels extraordinaires, Le Guide des âmes perdues est un roman choral lumineux qui touche l'essence des sentiments.


Le Guide des âmes perdues (le mur mitoyen) de Catherine LEROUX
Cliquez sur l'image pour découvrir le roman

Ce que j'en ai pensé :

Lorsque j'ai reçu ce roman (je devais rencontrer l'auteur lors d'une soirée privée la semaine suivante), j'ai décidé de ne pas attendre pour le commencer. Prix France-Québec 2014, il devait certainement valoir le détour. Non pas que j'attache une importance aux prix littéraires. Mais dans ce cas précis, je savais qu'il était décerné par des lecteurs qui en avaient lus plusieurs et s'étaient tous arrêté sur celui-ci ; une bonne caution en somme.

 

Je l'ouvrais donc et ne m'en détacha pas si vite. Ne sachant rien de l'histoire (je le répète, je ne lis jamais la 4ème de couverture avant lecture car je doute de la pub et apprécie les surprises), j'ai suivi avec délectation grâce à cette écriture toute en subtilité de l'écrivain québécois au charmant accent, la promenade des deux fillettes pour qui l'on craint le pire, la relation de Madeleine avec son fils malade revenu de loin, le destin amoureux si particulier d'Ariel et de Marie, les questions identitaires de Simon et Carmen à l'autre bout du pays, sans chercher trop à comprendre ce qui pouvait tous les relier. Portée par les différents récits qui au fur et à mesure des pages se recoupent, tissant entre eux le lien fraternel de ceux qu'ils rassemblent en un roman très bien écrit, c'est jusqu'à la dernière page que j'ai vécu un moment de lecture où l'élégance s'associe à la profondeur.

 

Une grande réussite. Bravo à Catherine LEROUX dont c'est le deuxième roman. J'attends de mon côté de l'Atlantique, la suite avec impatience. 


Elodie Torrente 

 

PS : Au Québec le roman est sorti sous le titre Le mur mitoyen. En France, Denoël qui le commercialise, l'a renommé Le Guide des âmes perdues, d'où les deux dénominations...


Écrire commentaire

Commentaires : 0